UC Baby Blog Baby Gender prediction

Pendant la grossesse, l’un des aspects les plus attendus par les futurs parents est de connaître le sexe de leur bébé. Cette curiosité et cette excitation autour de la prédiction du sexe de l’enfant s’expliquent par diverses raisons.

Pour certains, la curiosité consiste à se préparer à l’arrivée du bébé. Ils voudront peut-être acheter des vêtements spécifiques à leur sexe ou décorer la chambre d’enfant en conséquence. En outre, l’anticipation entourant la prédiction du sexe peut également être attribuée à l’attachement émotionnel et au lien que les parents ressentent à l’égard de leur enfant à naître. Cela crée un sentiment de connexion et rend la grossesse plus réelle.

En outre, un élément d’influence sociale et culturelle contribue à l’enthousiasme suscité par la prédiction du genre. Malgré la réticence de certains couples à découvrir le sexe du bébé, il est impossible d’éviter les commentaires des amis, des collègues et des parents sur le « sexe possible ». Les amis, la famille et la société expriment souvent leur excitation et leur impatience à l’idée de connaître le sexe du bébé.

Par conséquent, les parents peuvent se sentir obligés de se renseigner le plus rapidement possible pour satisfaire la curiosité de leurs proches. Dans l’ensemble, l’excitation et l’intérêt que suscite la prédiction du sexe pendant la grossesse sont profondément ancrés dans le désir de se préparer, de nouer des liens et de répondre aux attentes de la société.

 

Mythes et histoires de vieilles femmes associés à la prédiction du sexe de l’enfant

Certains mythes sont associés à la prédiction du sexe du bébé. Bien qu’ils ne reposent sur aucune base scientifique, ces mythes ont été transmis de génération en génération. Il est important de noter que ces mythes ne sont pas fondés sur des preuves scientifiques et qu’il ne faut pas s’y fier pour prédire avec précision le sexe d’une personne. Les échographies ou les tests génétiques sont les méthodes les plus fiables pour déterminer le sexe d’un bébé.

Les échographies de grossesse, les tests sanguins de détermination du sexe, l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales (CVS) effectués par des professionnels de la santé sont les méthodes les plus fiables pour déterminer le sexe du bébé pendant la grossesse. Il est toujours recommandé de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des informations fiables sur le sexe du bébé pendant la grossesse.

 

La « forme » du ventre

Mythe : Si le ventre d’une femme est haut et rond, elle a plus de chances d’avoir une fille, alors qu’un ventre bas et large indique un garçon. Il s’agit d’un conte de bonne femme très répandu qui ne repose sur aucune base scientifique ni aucune preuve.

Il est important de rappeler que la forme et la position du ventre d’une femme enceinte sont principalement déterminées par des facteurs tels que la morphologie de la femme, son tonus musculaire, la position du bébé et la quantité de liquide amniotique présente.

Scientifiquement, le sexe du bébé est déterminé par la présence d’un chromosome X ou Y dans le spermatozoïde qui féconde l’ovule. Ce facteur génétique n’influence pas la forme du ventre de la mère pendant la grossesse.

Il convient de noter que chaque grossesse est différente et que la forme du ventre d’une femme peut varier d’une grossesse à l’autre. Des facteurs tels que la prise de poids de la femme, les muscles abdominaux et la position du bébé peuvent tous contribuer à l’apparence du ventre. Il est donc inexact et trompeur de se fier à la forme du ventre comme indicateur du sexe du bébé.

Maladie du matin

Mythe : On croit souvent que les nausées matinales sévères indiquent le sexe du bébé. Selon ce mythe, plus de nausées matinales sont associées à la naissance d’une fille, tandis que moins de nausées matinales sont associées à la naissance d’un garçon.

Bien qu’il puisse sembler intriguant et potentiellement excitant d’utiliser les nausées matinales pour prédire le sexe du bébé, il n’existe aucune preuve scientifique à l’appui de cette affirmation.

Les nausées matinales, qui se caractérisent par des nausées et des vomissements pendant la grossesse, font partie du cours normal de nombreuses grossesses et touchent jusqu’à 80 % des femmes enceintes. La gravité et la durée des nausées matinales peuvent varier considérablement d’une femme à l’autre et même d’une grossesse à l’autre chez une même femme. Des facteurs tels que les changements hormonaux, les différences individuelles de sensibilité aux hormones et l’état de santé général peuvent contribuer à l’intensité des nausées matinales.

Le sexe d’un bébé est principalement déterminé par les chromosomes hérités des parents. Le père apporte un chromosome X ou Y, tandis que la mère ne peut apporter qu’un chromosome X. La combinaison de ces chromosomes déterminera le sexe du bébé. Toute cause ou symptôme lié à la détermination du sexe pendant la grossesse, comme les nausées matinales, est purement fortuit et n’a pas de fondement biologique.

Les fringales

Mythe : L’envie d’aliments sucrés indique une fille et la préférence pour les aliments salés ou savoureux indique un garçon est une croyance répandue qui a été transmise de génération en génération. Toutefois, il est essentiel de noter qu’aucune preuve scientifique ne vient étayer cette affirmation.

Les fringales pendant la grossesse sont courantes et peuvent varier d’une personne à l’autre. On pense qu’elles sont influencées par les changements hormonaux, les besoins nutritionnels et les préférences personnelles. Les envies d’aliments sucrés, comme le chocolat, les glaces ou les fruits, sont souvent associées à la grossesse. Toutefois, ces envies ne sont pas l’apanage des bébés filles, et de nombreuses femmes portant des garçons éprouvent également de fortes envies de sucreries.

De même, les envies d’aliments salés ou savoureux comme les chips, les cornichons ou les pizzas sont fréquemment signalées pendant la grossesse. Encore une fois, ces envies n’indiquent pas le sexe du bébé. Les femmes qui portent des filles peuvent avoir des envies de salé ou de sucré tout autant que celles qui portent des garçons. Il n’y a pas de fondement scientifique au lien entre les fringales et le sexe de l’enfant.

Fréquence cardiaque

Mythe : On croit que si le rythme cardiaque du bébé est supérieur à 140 battements par minute, il s’agit d’une fille, tandis qu’un rythme cardiaque plus bas indique un garçon.

La fréquence cardiaque normale du fœtus se situe entre 120 et 160 battements par minute. Elle peut varier en fonction de divers facteurs, notamment l’âge gestationnel, l’activité du fœtus et l’activité physique de la mère. Le rythme cardiaque du fœtus a tendance à être plus rapide au cours du premier trimestre et ralentit progressivement au fur et à mesure que la grossesse progresse.

Il est important de reconnaître qu’il est inexact de déterminer le sexe d’un bébé en se basant sur le rythme cardiaque. De multiples facteurs influencent le rythme cardiaque du fœtus, et le sexe n’en fait pas partie. Le sexe de l’enfant est déterminé par les chromosomes présents dans l’ovule fécondé, XX étant féminin et XY masculin.

Pour déterminer le sexe du bébé, les professionnels de la santé utilisent des méthodes fiables telles que les échographies de grossesse, les tests sanguins de détermination du sexe ou les tests génétiques comme l’amniocentèse ou le prélèvement de villosités choriales (CVS). Ces procédures analysent directement les chromosomes ou visualisent les organes génitaux du bébé, fournissant ainsi des informations précises sur le sexe de l’enfant.

État de la peau

Mythe : ce mythe prétend que si une femme a une peau éclatante ou claire pendant la grossesse, elle a plus de chances d’avoir un garçon. À l’inverse, si elle souffre d’acné ou d’une peau terne, cela indique qu’il s’agit d’une fille. Cependant, les modifications de la peau d’une femme pendant la grossesse sont dues à des changements hormonaux qui n’ont rien à voir avec le sexe du bébé.

Calendrier chinois de prédiction des sexes


Calendrier chinois de prédiction du sexe
est une méthode ancienne utilisée pour déterminer le sexe d’un bébé avant sa naissance. Le tableau est basé sur l’âge lunaire de la mère au moment de la conception et sur le mois lunaire de la conception. Il s’agit de trouver le point d’intersection de ces deux facteurs sur le graphique afin de déterminer le sexe prédit du bébé. Le tableau prétend avoir un taux de précision d’environ 90 %.

Il est important de noter que le tableau des sexes chinois n’est pas basé sur des preuves scientifiques ou des recherches médicales. Elle est davantage considérée comme une tradition culturelle amusante que comme une méthode dont la précision a été prouvée. De nombreuses personnes le considèrent comme une forme de divertissement ou de curiosité pendant la grossesse.

Alors que certaines personnes affirment que le tableau a prédit avec précision le sexe de leur bébé, d’autres ont constaté des divergences entre la prédiction du tableau et le sexe réel à la naissance. Il est donc essentiel d’aborder le tableau des sexes chinois avec scepticisme et de ne pas s’y fier uniquement pour déterminer le sexe d’un enfant à naître.

Test de l’anneau

Le test de l’anneau est une méthode superstitieuse utilisée pour prédire le sexe d’un bébé à naître. Il s’agit de suspendre une alliance ou une aiguille à une ficelle et de la tenir au-dessus du ventre de la femme enceinte. Le testeur pose une série de questions, telles que « Est-ce un garçon ? » ou « Est-ce une fille ? » et observe le mouvement de l’anneau ou de l’aiguille.

En général, si l’anneau ou l’aiguille se balance d’avant en arrière en ligne droite, on pense qu’il s’agit d’un garçon. S’il se déplace de façon circulaire, il est censé indiquer qu’il s’agit d’une fille. La prédiction du sexe est basée sur l’idée que l’anneau ou l’aiguille est influencé par l’énergie du bébé à naître, ce qui le fait bouger d’une manière particulière.

Comme les autres, le Ring Test n’a fait l’objet d’aucune preuve scientifique. Il est préférable de recourir à des techniques fiables telles que les échographies de grossesse, les tests sanguins pour déterminer le sexe, l’amniocentèse et le prélèvement de villosités choriales (CVS) effectués par des professionnels de la santé.

Conclusion : Prédiction du sexe du bébé

Bien que de nombreux mythes entourent la prédiction du sexe du bébé, il est important de se rappeler qu’il ne s’agit que de mythes. En ce qui concerne les prévisions précises, les échographies ou les tests génétiques sanguins effectués par des professionnels de la santé sont les méthodes les plus fiables.

Si vous êtes impatiente de savoir si vous allez avoir un garçon ou une fille, vous n’avez pas besoin d’attendre la naissance. À UC Baby, nous proposons des rendez-vous en début de grossesse pour la détermination du sexe. Notre séance « révélation du sexe » est proposée aux futures mamans dès la 16e semaine de grossesse.

Contactez le centre UC Baby le plus proche de chez vous pour en savoir plus sur la détermination du sexe et les autres services d’échographie 3D/5D.

Alors, laissez-vous gagner par l’excitation, profitez du voyage et préparez-vous à rencontrer votre petit être – qu’il s’agisse d’un garçon ou d’une fille !

 

Références :

12 contes de vieilles femmes pour prédire le sexe d’une personne

11 traditions de prédiction des sexes dans le monde entier

Garçon ou fille ? 33 contes de vieilles femmes pour prédire le sexe de l’enfant

 

Écrit par : Donna Costa